Les Portraits d’ERDIL : Oksana

Image interview collaborateurs ERDIL : Oksana

Nous sommes heureux d’accueillir dans notre équipe une nouvelle collaboratrice que vous pouvez découvrir dans le portrait ci-dessous : bienvenue Oksana !

Bonjour Oksana, peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

Dès 2011 j’ai suivi la formation LLCE (Langues littératures et civilisation étrangères – parcours slave) que j’ai ensuite poursuivie à Strasbourg jusqu’au EMOS-M1 (Études méditerranéennes orientales et slaves).

En 2012 j’ai décroché une Maîtrise en traduction et interprétation (français, anglais, russe et ukrainien) à l’Université nationale linguistique de Kiev.

Enfin, en 2017, j’ai intégré le Master Linguistique, informatique et traduction (parcours Informatique) toujours à l’Université de Strasbourg. Au deuxième semestre du Master2, j’ai effectué mon stage de 6 mois au sein d’ERDIL, stage suite auquel je suis restée à Besançon.

Quel est ton poste actuel ?

Comme un grand nombre de mes collègues, je suis actuellement linguiste informaticienne !

En quoi consiste ton travail au quotidien ? Et quelle est la partie que tu préfères ?

Actuellement je travaille avec les projets déjà existants et je me focalise principalement sur la maintenance des grammaires. Puisque les clients ne s’expriment jamais de la même manière (même pour dire la même chose 🙂 ), je repère de nouvelles structures pour les intégrer dans le corps de notre système d’analyse. J’essaye également d’anticiper et de prévoir d’autres possibilités linguistiques.

Il se peut également que de nouvelles problématiques apparaissent dans le corpus et il est important de les identifier et faire ressortir ces informations dans les analyses.
Lors de la mise à jour des projets j’effectue aussi beaucoup de vérifications de la sur- et sous-détection de concepts et des erreurs de tonalité.

J’ai la chance de travailler sur des projets issus de secteurs d’activité très différents, ainsi je ne perds jamais l’inspiration !
Les nouveaux projets sont assez passionnants, puisque l’on part de 0. C’est aussi le moment de faire des choix importants concernant la stratégie du traitement en s’adaptant à la langue et en suivant les besoins du client.

Ce qui me passionne le plus dans mon quotidien c’est que je ne cesse jamais d’apprendre et d’évoluer sur le plan linguistique mais aussi informatique.

Et si tu devais choisir une langue ou un langage, tu opterais pour ?

J’ai eu la chance d’avoir 2 langues maternelles : le russe et l’ukrainien.

A l’âge de 6 ans j’ai commencé à apprendre l’anglais et ensuite à 14 ans j’ai découvert la langue française dont je suis tombée follement amoureuse et je ne voulais parler que le français. L’allemand, l’espagnol et l’hébreu sont aussi des langues dont j’adore la mélodie, la sonorité, la logique (surtout pour l’allemand).

Pour moi apprendre une nouvelle langue c’est surtout pour la communication, pour comprendre une nouvelle culture et découvrir une autre mentalité. Le choix des langues à apprendre n’était jamais stratégique mais plutôt émotionnel. Je suis sûre que je ne vais pas m’arrêter sur celles qui sont déjà acquises.

Pour les langages c’est du Java, du Python et du Perl qui ont rendu mon initiation à la programmation plus facile et ludique 😉

En parlant de langue et de mots, quelle est ta Brève de Verbatim favorite ?

Ma Brève favorite est sans hésiter « Radiation incontrôlée » :

« Vous m’avez irradié sans préavis »

Question bonus : des croissants et autres gourmandises étant souvent à portée de bouche chez ERDIL, as-tu une viennoiserie fétiche ?

Impossible de trancher… mais je vais couper la moitié d’escargot au raisin et la moitié du croissant fourré.

Дякую Oksana !