Contrôler facilement la conformité des commentaires dans les bases de données CRM

Catégorie(s) : Sécurité - RGPD

Les outils de CRM des grandes entreprises offrent généralement, parmi d’autres fonctionnalités, la possibilité à leurs collaborateurs de résumer ou détailler les interactions avec les clients ou prospects. Ces informations sont incontestablement une précieuse ressource d’enrichissement de la connaissance client.
Néanmoins, cela implique pour l’entreprise d’être en capacité de contrôler les commentaires ainsi liés à ses clients. Les collaborateurs peuvent en effet avoir saisi, volontairement ou non, des informations qui ne devraient pas être stockées.

Les recommandations de la CNIL sont claires sur ce point. La loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés stipule que l’informatique ne doit pas porter atteinte à l’identité humaine ni à la vie privée, et qu’il est interdit de collecter des données qui font apparaître les éléments suivants : origines raciales ou ethniques, opinions politiques, philosophiques ou religieuses, appartenance syndicale, état de santé, vie sexuelle, infractions et condamnations.

Repérer, parmi les millions de commentaires contenus dans leurs bases de données, ceux qui sont non conformes d’après les recommandations de la CNIL, est une tâche pour le moins fastidieuse pour les modérateurs et responsables CRM.
En outre, leur seule arme est bien souvent une simple liste de « mots interdits », dont l’effet inévitable est de devoir trier les quelques cas réels de non conformité parmi une montagne de « faux positifs » (« Mr Radin a rappelé à nouveau », « le client a rapporté son pouf déchiré. », « le client habite rue du Fort Bâtard à Rennes. »…).

Nous avons donc souhaité apporter une réponse pertinente et efficace à cette problématique, en développant une nouvelle solution dédiée à la détection de ces critères de non conformité.
Nous appliquons ainsi notre technologie pour détecter les commentaires non conformes de façon automatique, tout en réduisant au maximum les « faux positifs ».

Pour en savoir plus et obtenir une démonstration de notre solution, contactez-nous.

Date

06 avril 2016

Auteur
Logo ERDIL

ERDIL

Découvrez nos autres articles