« Il faut absolument que ce produit ou ce concept ressorte dans votre analyse » #BadPatrick – Épisode 7

Catégorie(s) : Série #BadPatrick

Retrouvez notre personnage BadPatrick pour un septième épisode se concentrant sur le contenu des verbatim. Pour lui, c’est sûr, il faut absolument que ce produit-ci et ce produit-là apparaissent dans l’analyse, un élément loin d’être évident…

Verbatim first!

Présumer ce que vont dire vos clients est une (très) mauvaise méthode pour démarrer une analyse.

L’identification des thématiques doit être réellement basée sur les verbatim, et non sur ce que l’on imagine qu’ils contiennent.

L’analyse automatique permet de détecter les problèmes récurrents

Si un client a un problème sur une caractéristique de votre produit, il vous le dira.

D’autre part, s’il s’avère que ce problème se répète, peut-être car le produit est défectueux, notre analyse automatique sera capable de le détecter.

Orienter un avis ou une réponse est un risque

Il faut également avoir à l’esprit que les clients n’ont pas forcément un avis sur l’ensemble des caractéristiques de votre produit et les forcer à s’en faire un, c’est risquer de recueillir des informations inexactes voire trompeuses.

Concepts remontés par les clients détectés dans les verbatim - #BadPatrick épisode 7
Date

12 décembre 2018

Auteur
Logo ERDIL

ERDIL

Découvrez nos autres articles