BadPatrick, l’homme qui voulait tuer l’analyse automatique…

Catégorie(s) : Série #BadPatrick

Il y a quelque temps, au détour d’un événement, un drôle de personnage se faisant appeler « BadPatrick » nous a approchés. Féru de relation client et extrêmement curieux (ce que nous avons découvert après quelques minutes), BadPatrick a commencé à engager la discussion et à nous parler d’expérience client, de verbatim, de NPS, de satisfaction et d’autres thématiques qui lui tenaient à cœur…

Une éloquence incontestable, des arguments en série et un débit digne des plus grands « speakers », le discours de BadPatrick ratissait de nombreux sujets mais servait un seul et unique constat :

« L’analyse automatique de verbatim ne sert à rien. »

Devant cette démonstration verbale, nous avons commencé à lister ses arguments et à les étudier de plus près… Jusqu’à en arriver à la conclusion suivante : BadPatrick avait certes de véritables prédispositions oratoires mais son argumentaire comportait de nombreuses inexactitudes et incohérences. Malheureusement, au moment de lui faire remarquer, il était déjà parti !

Alors, si vous aussi vous rencontrez cet étrange personnage (dont vous trouverez le portrait ci-dessus) au détour d’une discussion, d’un événement, d’un site Internet ou d’une plaquette, nous vous proposons une série de contre-arguments béton pour ne pas le laisser vous persuader par ses mauvaises pratiques. Vous saurez désormais quoi lui répondre !

Épisodes à suivre :

Date

19 avril 2018

Auteur
Logo ERDIL

ERDIL

Découvrez nos autres articles